Freelance design

Tout savoir sur : Les meilleurs freelances en Design

Du design visuel à l’UX et l’UI, en passant par le produit, le mobilier ou l’architecture, les disciplines du design sont nombreuses. Mais toutes répondent à des principes communs : des méthodologies rigoureuses qui mettent l’utilisateur au centre, et se concentrent d’abord sur l’utilité et la fonctionnalité.

Le design se prête-t-il bien au travail en freelance ?

Les disciplines du design ont été parmi les premières, au sein des métiers créatifs, à être exercées massivement en freelance, souvent sous la forme d’interventions ponctuelles, auprès de marques et d’agences. Ce qui est venu avec sa part de challenges pour les freelances – notamment celui de s’auto-former en permanence, pour rester à jour dans leur domaine – mais aussi une grande valeur : la variété de leurs expériences a enrichi les designers, qui ont pu appliquer latéralement les enseignements tirés d’un secteur à l’autre.

Comment bien choisir un freelance designer ?

Chez acracy, tous nos freelances suivent un processus de sélection qui nous permet non seulement de choisir les meilleurs profils, mais aussi de bien connaître nos freelances pour assurer les meilleurs matchs.

Définir les attentes prioritaires

Dans tout process de design, des phases communes se retrouvent : une phase de recherche, une phase d’exploration, une phase de conception et une phase de production. Ainsi la première question à se poser lors d’une recherche de talent, est celle de la compétence que vous attendez en priorité d’un designer. La plupart sont bien sûr généralistes, mais chacun a ses points de force : pour certains, ce sera la recherche, les interviews ou l’ethnographie, pour d’autres ce sera la facilitation ou le suivi de production. Définir vos priorités vous aidera à filtrer et briefer au mieux. 

Définir l’expérience attendue

Les freelances en design ont l’habitude d’entrer très vite dans les sujets. Mais parfois, sur certains secteurs notamment très techniques (la data, la finance, l’industrie…) une expérience préalable dans le domaine vous fera gagner du temps. Dans d’autres cas, choisir un.e freelance qui a travaillé dans d’autres secteurs peut être une force : de l’expérience en luxe peut nourrir une réflexion sur l’automobile, ou une expérience en beauté peut être utile pour une marque alimentaire.

Poser les bonnes questions 

Chez acracy, quand nous parlons à des designers, il y a notamment trois choses que nous cherchons à comprendre. D’abord, leurs méthodologies : derrière des termes trop vus, comme agile, lean, design sprint, nous cherchons à comprendre quelle est leur pratique et même, comment ils ont adapté ces méthodes à leurs différents sujets. Ensuite, leur capacité à mener des projets jusqu’au bout : dans beaucoup d’organisations, les expérimentations en design s’arrêtent à la phase d’idéation. Réussir à pousser un projet plus loin requiert souvent une capacité d’éducation en interne, une compréhension du business et du projet, qui sont précieuses. Enfin, leur vision du métier : pour comprendre comment ils s’informent et se mettent à niveau ainsi que leur capacité d’analyse, nous prêtons attention à leur analyse du secteur, et de ses évolutions.